Le patois

 

Gilles Girard   Diplomé du Centre de la Culture Savoyarde

Au fur et à mesure que me venait l’inspiration, j’ai mis par écrit beaucoup de souvenirs dans l’objectif de rappeler le bon temps passé par nos ancètres. Toutes ces histoires sont transcrites en patois de la Côte d’Aime. Ce mode parler disparaît de jours en jours, il appartient à notre patrimoine mais n’est pas arrimé comme un roc solide. Il faut donc éviter de le laisser s’échapper des nos mémoires.

Le patois est avant tout une langue de paysans. Les mots utilisés sont des mots concrets, concernant les choses de la terre. Il est le langage des humbles. Ce n’est pas du français déformé, la source principale en est le latin. Ce n’est pas une langue, ni un dialecte.

Le patois ne s’écrit pas. Les transcriptions que l’on a voulu en faire sont sujettes à caution. Elles ne sont souvent comprises avec peine que par les habitants d’une zone géographique restreinte. En réalité, il est de tradition uniquement orale et on s’est mis à l’écrire à partir du moment où l’usage de ce mode de transmission se perdait .

Pour que les patois savoyards gardent une certaine vitalité , il est nécessaire d’adopter une graphie simple qui ne rebute personne.

Le patois de La Côte d’Aime présente des sonorités qui n’ont pas de correspondance avec celles du français. Il faut donc se contenter de le transcrire approximativement, mais le plus fidèlement possible.


Poème

Le temps

Le temps prend son temps
car lui a le temps
pourtant l'homme le bouscule 
croyant gagner du temps

Le temps d'une chanson
ou même d'une pause
a toujours pour leur charme
duré un certain temps

Le temps n'a pas de prix
malgré ce que l'on dit
pourtant c'est de l'argent
nous disent certains gens

Prenons un peu de temps
dans la vie d'ici -bas
pour se distraire un peu 
et prendre du bon temps

Il y a un temps pour tout
un temps pour s'amuser
un autre pour travailler
et vivre décemment

Gilles Girard

Contact : 04 79 55 50 06 

En savoir plus...