Je tiens à vous exprimer tous mes remerciements pour mon élection au poste de maire de la commune de La Côte d’Aime.

Je remercie tout particulièrement toute l’équipe de 15 personnes qui s’est impliquée dans cette élection et les nombreux amis qui nous ont soutenus.

En accord avec René LUISET qui assumera les fonctions de premier adjoint, chargé entre autres de l’agriculture, nous avons décidé de nous répartir les tâches et responsabilités en associant tous les élus, mais aussi les habitants qui voudront bien prendre part à la gestion de leur commune tout au long de ces six ans à venir.

Merci à vous tous. Ensemble donnons à notre commune un aspect nouveau, plus partagé, plus convivial, plus humain.

Daniel RENAUD.

Ont été élus le vendredi 28 mars 2014 :

élu maire : Daniel RENAUD

    • 1er adjoint : René LUISET
    • 2e adjoint : Freddy BUTHOD-GARÇON
    • 3e adjoint : Charles BOUZON
    • 4e adjoint : Martine HOËN

Les attributions seront précisées plus amplement dans le compte rendu officiel.

Election 2014

Mesdames, Messieurs,

En proposant Daniel Renaud, Maire de La Côte d’Aime, les électeurs ont sans doute été surpris par cette décision.

Les motivations de cette proposition sont à rechercher dans l’évolution de la structure administrative de la vallée.

Aujourd’hui, deux pôles de décisions sont clairement identifiés.

Un à la communauté de commune d’Aime L’autre dans les mairies.

Pour répondre aux exigences réglementaires, seuls les maires peuvent prétendre à une vice-présidence à la COM COM.
Aussi, il m’a paru plus judicieux d’élire Daniel Renaud au poste de mairede la Côte d’Aime, afin qu’il puisse s’investir pleinement à la communauté de commune.

En tant que “tête de liste”, ma place de maire adjoint, au plus prés des besoins des Côterains, répond aux souhaits des électeurs.

Cette structure bicéphale et complémentaire, me semble plus efficiente. Elle permet de répartir la charge de travail entre la représentation indispensable à Aime et une présence toute aussi nécessaire à la mairie de La Côte d’Aime.

Je vous prie de croire Mesdames, Messieurs en mon dévouement.

René Luiset